un côté de la table plus lourd que l'autre - Poker52

un côté de la table plus lourd que l'autre – Poker52 | faire argent poker en ligne

Osons les mots: zut, mais quel kiff. En toute transparence, partialité et honnêteté, je n’ai probablement jamais été aussi enthousiaste à l'idée de couvrir une table finale d'un tournoi de poker. Pourquoi ? En tant que certain Gregoire Céran-Maillard a décidé de courir en profondeur et d’arracher une place au deuxième tour du Main Event de la finale du WTPDS de Deauville. On pourrait presque croire que le directeur de l’équipe de poker PMU Poker est le grand gagnant de cet événement. Mais non. N'oublions pas que l'étoile est Nathan Tétart, celui qui ramène le gobelet à la maison et le 102 665 € avec la clé, accompagné d'un package de 2000 euros WPTDS.

" Honnêtement, je pense que je ne réalise pas encore. Le World Poker Tour m'a permis de découvrir le poker quand j'étais enfant sur Canal +, avec Patrick Bruel. En gagner un aujourd'hui, c'est quelque chose que je n'aurais pas pu vraiment espérer. Et cela se concrétise vraiment aujourd'hui. Donc, c’est vraiment un rêve "Savourez les années trente. Et pour continuer:" J'ai demandé plusieurs fois à être pincé. J'ai couru comme un Jésus. Mais on ne peut pas dire que je n’ai jamais eu de problèmes: il y a l'histoire des trois stores "Se souvient de celui qui habite à la Réunion. Rappelez-vous: Nathan faisait craquer sa paire d'As contre Steve Kings de Steve Lacomblez, dans un pot où un troisième gus tenait les Dames. La main suivante, Tétard a tout poussé avec Dame-Neuf de cœur, et est tombé contre Ace de Steve! Mais touché une suite sur la rivière. " De là, il n'a jamais cessé de monter ".

Nathan, un Amiénois d'origine passionnée depuis 15 ans

Et dire que Greg a partagé un bon moment ensemble: " Nous avons fait le satellite à 250 euros ensemble, où j'ai pris mon billet. Puis nous nous sommes retrouvés à la même table le premier jour et le deuxième jour. Nous avons ensuite pris un rendez-vous en finale, sans vraiment y croire. ". Crois en. Nathan a cru à la victoire, à partir du moment" où je quitte Parham Après avoir pris une tonne sur une suite pour une double paire. " Nous sommes trois derrière, j'ai une bonne image, ça commence à sentir bon. Avant, parce que ça balançait de tous les côtés. C'était compliqué ".

Et comme la bonne nouvelle ne vient jamais seule, l'heureux père de deux semaines n'oublie pas sa femme, qui lui a permis de passer une journée à Deauville pour jouer, au début, sur un simple satellite. " Je suis venu dans la métropole pour assister à la naissance de ma fille. Cela fait deux semaines que nous avons choyé le bébé. Et elle m’a donné l’occasion de partir, un jour pour me reposer. J'ai pris une nuit d'hôtel, puis tous les jours, je rappelais au type à la réception de venir me chercher un soir Il dit.

Une victoire à 100 000 euros, cela ouvre des perspectives intéressantes pour être kiffer sur le circuit. Mais parce que dévoué à sa famille et pris par son travail, Nathan s'en va " manque de temps pour jouer au poker "." Deux enfants et une femme représentent un investissement important. C’est très important pour la famille et j’épanouis beaucoup dans le rôle de père. Ensuite à la Réunion, il n'y a pas trop de tournois. Quand je reviens en France, je regarde les événements qui s'y déroulent. Ensuite, c’est fait en fonction des opportunitéss. En 2019, il peut être compliqué de faire des voyages de poker. Alors après 2020, qui sait ce qui peut arriver! ", Poursuit le natif Amiénois, après 15 ans d’expérience dans le poker.

Greg Céran-Maillard: "C'est un pied, un kiff"

Si Nathan a mérité sa victoire, la place de vice-champion Greg Ceran-Maillard n'est pas moins grandiose. Lui dont les sorties en direct sont très rares en un an. " Je suis encore un peu sur mon nuage. Je viens d'avoir ma famille, tout le monde est réveillé. Tout le monde était à fond dans la chose. C'est super amusant. C'est banal en fait Il rit. " C'est un pied, c'est un kiff. Mais il fait froid que je ne vais plus le mesurer. Le HU était super cool comme on l'a dit avec Nathan: on n'a pas envie de jouer pour 100 000 euros. Eh bien, il y a le trophée, donc quand vous y arrivez, vous ne le voulez que. Mais finalement, vous faites un Poulidor, je reste dans la lignée, fidèle à mon client principal, le PMU. Fidèle à mon capitaine Pécheux, à Philippe Ktorza, à Pierre Merlin qui est toujours 2ème ici ce soir ".

Habitué à écrire des coups derrière les tables en tant que couvreur, l’ami Greg est de ce temps-là passé de l’autre côté de la barrière pour profiter des sensations du joueur comme il se doit. " Il y a vraiment des coups où l'adrénaline se précipite: les coups en particulier, preflop, où vous jouez la survie pour le tournoi, l'ITM, un atterrissage, la table finale, le podium, la tête haute. Mais à HU, l'adrénaline n'était pas la même. Je partais avec 20% des jetons. Mais la table finale était très cool, une bonne ambiance ". Félicitations à vous encore, Greg & # 39 ;.

Mesdames et Messieurs, il est temps que je vous quitte. Deux heures du matin et quelques coups de feu qui nous attendent dans un bar de Deauville. Ci-dessous, retrouvez un résumé complet du tableau final, toutes les figures du Main Event et bien sûr tous les résultats. Quant à moi, je vous trouve dans un peu plus d'une semaine pour … l'amigoooo de Sismix Costa Brava! Ca va envoyer du lourd, croyez moi. Jusque-là, va bien. Et au plaisir de vous rencontrer autour d'une table. Paix. Greg H.

Résumé de la table finale

Chipcount au coup d'envoi :

Siège 1: Grégoire Ceran-Maillard – 675 000
Siège 2: Teunis Kooij – 2 195 000
Siège 3: Richard Dubourg – 810 000
Siège 4: Parham Ahoor – 2 515 000 (chipleader)
Siège 5: Wellington Guedes – 455 000
Siège 6: Nathan Tetart – 2 145 000
Siège 7: Jacques Bellity – 780 000
Siège 8: Baptiste Carteau – 1 775 000
Siège 9: Dylan Slama – 765 000

Niveau 25 / Stores: 15 000 – 30 000, Big Blinde Plus de 30 000
Moyenne: 1 350 000

16h30: début de la table finale! Avec, aux commandes de cette dernière ligne droite, un certain Ahoor Parham, l’un des grands favoris de cette troisième journée. Les esprits se sont rapidement réchauffés peu après le coup d’envoi: Wellington Guedes se donna l'air en remportant un corner crucial contre Dylan Slama (88> As-King) pour aller à 985.000. Slama, de son côté, est tombé à 310 000.

▪ quinze minutes plus tard, Grégoire Ceran Maillard a finalement dépassé la barre des quarante aveugles dans une configuration favorable contre Nathan Tétart : flop set contre double paire max. Le responsable de l'équipe professionnelle de PMU Poker a grimpé à 1,4 million de jetons. Pour mieux engloutir les 201 000 derniers jetons de Dylan Slama Quelques instants plus tard, grâce à une paire de valets trouvés au bon moment contre King-6 Dylan.

9ème: Dylan Slama – 10 475 €

▪ C'était alors le tour de Richard Dubourg se rendre, au profit du formidable Néerlandais Teunis Kooij, qui a ensuite pris le contrôle du tournoi. Une paire de rois contre A-DiamondsK-Spades, qui a propulsé le finaliste du Main Event Estrellas 2016 à 3,1 millions de jetons. Capitale qu'elle va grossir dans les minutes qui ont suivi grâce à un travail de mouture réalisé à la force du poignet.

Chipcount à 7 à gauche

Siège 1: Grégoire Ceran-Maillard – 620 000
Siège 2: Teunis Kooij – 4 055 000 (chef d'équipe)
Siège 4: Parham Ahoor – 1 275 000
Siège 5: Wellington Guedes – 835 000
Siège 6: Nathan Tétart – 1 670 000
Siège 7: Jacques Bellity – 2 040 000
Siège 8: Baptiste Carteau – 1 595 000

Niveau 27 / Stores: 25 000 – 50 000, Big Blind Plus de 40 000
Moyenne: 1 735 000

8ème: Richard Dubourg – 13 255 €

▪ très propre jusque-là, Ahoor Parham fait un appel qui pourrait soulever des questions. Un appel qui fait mal, mais qui a organisé les affaires de Nathan Tétart, dont la ligne droite a été parfaitement rentable grâce à un check-raise all-in sur la rivière. Résultats de la course:

Nathan Tétart: 2 300 000
Parham Ahoor: 1 300 000

▪ Le poulain d’un grand nombre d’acteurs et de journalistes locaux, en personne de Greg Ceran-Maillardcontinué à nous faire rêver. En toute partialité, admettons-le. Avec les flèches en main, l’équipe responsable de PMU Poker a trouvé un client, loin du festival: Wellington Guedes a ouvert deux beaux rois et était sûr d’avaler les 500 000 jetons du couvreur. Et bien non. La meilleure main de notre jeu préféré a tenu. Et comment. L’apparition d’un Ace sur le flop a mis un terme au débat, même si un roi du tournant n’a apporté que très peu d’ennuis au Brésilien d’origine.

Greg Ceran-Maillard: 1,1 million
Wellington Guedes: 660 000

Greg Ceran-Maillard

▪ Si Greg gravit progressivement la pente, la trajectoire de Baptiste Carteau était différent: surtout après avoir perdu une pièce contre Ahoor Parham, dont la paire de dix s'est transformée en carrér estropié Baptiste à des blinds. Qu'il va perdre la foulée dans un tapis à trois voies contre Jacques Bellity et Nathan Tétart.

7ème: Baptiste Carteau – 16 985 €

▪ Puis tout s'est accéléré, à la fois. En quelques minutes, Jacques Bellity et Wellington Guedes ont tous deux capitulé. Le premier, malgré un gros tapis dans la reprise, a craché à gauche, surtout à Nathan Tétart. Pour jouer la dernière main de son tournoi sur une pièce de monnaie banale, face à Ahoor Parham. Guedes, de son côté, subit les foudres de Tétart, toujours lui, à un perdant de 40/60. Dans le sillage, Greg Ceran-Maillard poursuit son rêve grâce à un doublé plus que bienvenu marqué par un peu de succès, pour grimper à 2,2 millions de jetons.

6ème: Jacques Bellity – 21 625 €

5ème: Wellington Guedes – 27 970 €

▪ Une sortie en deux temps pour Ahoor Parham. Mais un goût amer pour le sympathique vainqueur du High Roller WPT Barcelona 2019, faute d’un coup de fil pour lequel il aurait pu nourrir quelques regrets. Parce que Parham a tout simplement joué le pot du tournoi, le plus gros, jamais joué depuis le coup d'envoi du Main Event. Rembobinons.

Petit blind, le habitué du circuit français et européen boitier de avec J-Clubs8-Spades. Grosse blinde, Nathan Tétart tapote la table avec Q-Spades10-Hearts comme chèque. Sur le flop 3-DiamondsJ-Spades9-Spades, Ahoor check-call 80 000. Même action sur le tournant 8-Hearts, pour 200 000 cette fois, avant de prendre la tête du fleuve 6-Hearts jusqu'à 385 000. Nathan opte pour l'option agressive: la moquette. Il s’ensuit une très longue réflexion de son adversaire, conclue par un appel perdant et dramatique pour son stack. 10 minutes plus tard, et avec moins de dix gros blinds, les derniers jetons de Parham ont volé avec K-Spades9-Clubs, dans une mauvaise situation A-HeartsK-HeartsNathan Tétart. Le tableau 10-ClubsQ-Clubs8-DiamondsK-Clubs7-Diamonds envoie-le dans le rail.

4ème: Parham Ahoor – 37 460 €

Compte à puce avec trois joueurs restants

▪ Moins actif depuis quelques tours déjà, le Néerlandais Teunis Kooij pour finir pas abdiquer en troisième position céder la place à une tête 100% française. La main en question: sa A-SpadesQ-Hearts brisé contre le Barbus de l'intenable Nathan Tétart, qui a saisi ici 25 nouveaux blinds pour consolider son avance et entrer dans le duel final avec un avantage laaaaarge en jetons.

3ème: Teunis Kooij – 50 670 €

Greg Ceran-Maillard et Nathan Tétart

Compte de jetons de HU (22h54)

Nathan Tétard : 10 600 000
Grégoire Ceran Maillard : 1 490 000

Après avoir obtenu jusqu'à 840 000 jetons, le responsable de l'équipe PMU Poker a trouvé un doublé grâce à un virage plus que bienvenu: un As quatre contre trois, et un flop quatre pour lui donner l'avantage de monter. à 1,7 million de jetons. Avant de doubler à 3,1 millions (Blinds: 60 000 – 120 000, Big Blinde Ante 120 000) dans un spectacle en sa faveur: une paire de six contre une paire de trois. Le croupier retourne trois … mais aussi un six, ce qui donne un ensemble plus élevé à son ami Greg. Mais la pugnacité de son adversaire lui a permis de prendre une énorme avantage grâce à une suite contre en faveur de Têtard, pour GC-M, décompressez environ 1,7 million de jetons. Avant d'abandonner une configuration inévitable: les valets contre les dames.

Tous les résultats

Gagnant: Nathan Tétart – 102 665 € + Forfait 2000 € WPTDS
Finaliste: Gregory Ceran-Maillard – 70 115 €
3ème: Teunis Kooij – 50 670 €
4ème: Parham Ahoor – 37 460 €
5ème: Wellington Guedes – 27 970 €
6ème: Jacques Bellity – 21 625 €
7ème: Baptiste Carteau – 16 985 €
8ème: Richard Dubourg – 13 255 €

9ème: Dylan Slama – 10 475 €
10ème: Steve Lacomblez – 10 475 €

11ème: Anthony Apicella – 8 380 €
12ème: Ugo Faggioli – 8 380 €

13ème: Fred Wood – 6.790 €
14ème: Mathieu Rabalison – 6 790 €

15ème: Andreh Tekel: 5 570 €
16ème: Jean-Jacques Zeitoun – 5570 €

17ème: Jérémy Routier – 4630 €
18ème: Mercedes Osti – 4630 €
19ème: Elsa Bargiarelli – 4630 €
20ème: Raymond Gelebiowski – 4630 €

21ème: Alexandre Reard – 3900 €
22ème: Julien Labarrière – 3900 €
23ème: Eric Florentin – 3900 €
24ème: André Khalfa – 3900 €

25ème: Jules Bertrand – 3330 €
26ème: Lyor Yiflach – 3330 €
27ème: Jean Paul Surlemont – 3330 €
28ème: Vadzim Lipauka – 3330 €
29ème: Albert Hoekendijk – 3330 €
30ème: Jimmy Livramento – 3330 €
31ème: Thierry Nesa – 3330 €
32ème: Zhong Chen – 3330 €

33ème: Adriano Torregrossa – 2880 €
34ème: Yannick Cardot – 2880 €
35ème: David Foucault – 2880 €
36ème: Smain Mamouni – 2880 €
37ème: Jean Levy – 2880 €
38ème: Jean Montury – 2880 €
39ème: Czeslaw Czajkowski – 2880 €
40ème: Valter Faria – 2880 €

41ème: Florian Pires – 2525 €
42ème: Jérôme Paul – 2525 €
43ème: Saif El Yousfi – 2525 €
44ème: Fernando Concha – 2525 €
45ème: Armand Muratoglu – 2525 €
46ème: Pierre Marteau – 2525 €
47ème: Rivière Romain – 2525 €
48ème: Johnny Nedved – 2525 €

49ème: Julien Yomtob – 2245 €
50ème: Christophe Lebourdais – 2245 €
51ème: Jean Koja – 2245 €
52ème: Felix Schulze – 2245 €
53ème: Joseph Bardakji – 2245 €
54ème: Teresio Ciancanelli – 2245 €
55ème: Arnaud Rouffignac – 2245 €


Tous les chiffres du Main Event – 405 entrées – 524.880 € de prizepool

Les chiffres du jour 1A

Annonces: 117
Survivants: 39
Chef d'équipe: Michael Wang (244 000)
Moyenne: 90 000
Reprise le jour 2 au niveau 13 / Blinds: 1000 – 2000, Big Blinde Ante of 2000

Les chiffres du jour 1B

Inscriptions: 241
Survivants: 101
Chef d'équipe: Christophe Malhouitre (194 500)
Moyenne: 71 500
Reprise le jour 2 au niveau 13 / Blinds: 1000 – 2000, Big Blinde Ante of 2000

Les chiffres du jour 1C

Inscriptions: 47
Survivants: 22
Chef d'équipe: Jimmy Livramento (152 000)
Moyenne: 64 000
Reprise le jour 2 au niveau 13 / Blinds: 1000 – 2000, Big Blinde Ante of 2000

Les chiffres du jour 2

Au départ: 162
Survivants: 15
Chef d'équipe: Wellington Guedes (2 075 000)
Moyenne: 810 000
Reprise au niveau 23 / Stores: 10 000 – 20 000, Big Blind Ante of 20,000

Éliminations notables du jour 2: Tobias Peters, Johann Zeitoun, Gilles Huet, Clemente Carreira, Giuseppe Zarbo, Bruno Fitoussi, Sandro Pitzanti, Paul-François Tedeschi, Nathan Gozlan, Laurent Polito, Christophe Malouitre (Chef d'orchestre du Jour 1B) Bertrand "ElkY" Grospellier, Christophe Bouziane, Tal Sardal, Saul Berdugo (champion en titre), Bruno Soutavong, Per Linde, Lionel Grobocopatel, Nourredine Aittaleb, Lucas Sfez, Marjolaine Loustau, Mohamed El Bakkouri, Grégory Benac.

Article sélectionné par sa qualité et traduit pour en faire profiter la communauté francophone – Nous ne sommes pas à l’origine de cet article qui est disponible sous sa forme originale iciSource ici

un côté de la table plus lourd que l'autre – Poker52 | faire argent poker en ligne
4.9 (98%) 32 votes