Un autre niveau de compréhension de l'engagement

Un autre niveau de compréhension de l'engagement

Les meilleurs Bonus de Paris du Moment










J'ai trop de temps libre. Je le sais parce que mon cerveau a tournoyé comme un fou du ton, de la connexion, du cercle des aides, de la fronde thoracique et de diverses autres choses. Tout ce qui me fait oublier l'état actuel du monde, je pense. En cas de doute, pensez aux poneys. Montez également sur des poneys, des poneys pour animaux de compagnie, des poneys brosses et dites aux poneys que vous les aimez.

Je veux tout retirer de moi, alors sans plus tarder, voici une merde qui me préoccupe depuis un moment:

Ce cheval est tellement au-delà de lui-même parfois,
il était assez convaincu qu'il gagnait du sucre (et il l'a fait)

Tout a commencé avec moi, réalisant à quel point TC tombe dans l'arrêt de la marche. Je le sais parce que c'est tout ce que nous faisons vraiment ces jours-ci, en marchant et en nous arrêtant, alors qu'il se remet de la fumée. Vous pouvez réellement le sentir tinter dans la halte, où le poids se déplace vers l'avant, la fronde thoracique perd tout type d'engagement et il arrête ses pattes avant plus lourdes que ses pattes arrière. Ce n'est pas génial.

J'ai commencé à travailler pour lui donner plus de tonus dans son écharpe thoracique en général, obtenir plus de portance à travers son garrot, ce qui l'amène également plus étroit devant, ce qui signifie qu'il est beaucoup plus facile à manœuvrer et élimine la chose étrange qu'il fait devant quand il s'arrête. La façon dont j'ai fait cela consistait essentiellement à engager ma propre ligne de front (aïe), à ​​appliquer un schéma de flexion assez agressif (double aïe) et à le soulever avec ma cuisse. J'ai remarqué qu'avec ces aides, il s'est immédiatement dégonflé, marchant lentement et toujours sans ton. J'ai donc dû envoyer plus d'énergie à travers lui, mais il a retenti à nouveau. Il a fallu le mettre dans un endroit plus tendu et réfléchir un peu au piaffer avant que je commence vraiment à lui faire comprendre ce que je voulais avec cette aide.

Maintenant, son garrot est presque tout le temps en marche et nous sommes en fait capables de couvrir un peu de terrain dans cette posture aussi! Mais cela m'a fait réfléchir à mon problème avec la façon dont il suit les cours avec Tanya par rapport à la façon dont il va avec moi à la maison.

En m'échauffant à ce spectacle, j'ai vraiment eu le sentiment que je
Je suis après, et regarde à quel point sa patte arrière extérieure est pliée
est au galop

Fondamentalement, ce qui doit arriver pour qu'il se sente devant la jambe, c'est qu'il a besoin d'avoir de l'énergie stockée dans ses pattes arrière. Engagement, duh. Les pattes postérieures doivent être fléchies et prêtes à exploser du sol à tout moment, puis c'est à moi d'organiser cette énergie stockée et de la diriger (biomécanique du cavalier, je pourrais aller très loin dans ce contexte mais je pas, mais fondamentalement sans une bonne biomécanique, diriger et organiser l'énergie est impossible et vous voyez des gens soit tordre la ligne du dessus pour traiter ou arrêter les allures). Quand il a stocké l'énergie de manière fiable, je peux ajouter une jambe et nourrir l'énergie à travers le cercle des aides, comme j'en ai envie. Une jambe peut signifier venir plus dans la bride, une jambe peut signifier une démarche moyenne, une jambe peut signifier aller jusqu'à la transition suivante, une jambe peut signifier s'asseoir plus et une demi-pause, venir plus sur place.

Quand je roule avec Tanya, elle le place dans cet endroit où il est chargé de manière fiable à l'arrière. Avoir une bonne quantité de stockage d'énergie pour que lorsque je lui demande de faire quelque chose, il est déjà prêt à le faire, il transporte déjà la quantité d'énergie nécessaire pour faire des changements de vol, des allures moyennes, des demi-passes. Et tout d'un coup, tout se sent facile. Parce que je ne génère ET ne dirige pas l'énergie, je ne fais que la diriger.

De plus, avoir ces pattes arrière chargées et une réponse fiable à ma jambe signifie qu'il DOIT s'engager à travers son écharpe thoracique et rester gonflé. L'énergie ne pourra tout simplement pas traverser son cercle d'aides à moins que la fronde thoracique ne soit engagée. C'est comme si le harnais thoracique était engagé pour dissiper le tuyau qui est sa ligne supérieure. Sans assez de tonus dans son corps, le tuyau s'affaisse et se plie, ce qui signifie que l'eau (énergie) pulvérise dans tous les sens et je ne peux pas le contrôler.

Versus ici à la maison, il n'est pas aussi engagé

De plus, quand je n'ai pas les pattes arrière qui contiennent de l'énergie, mon aide-jambes signifie alors "générer de l'énergie" et ensuite je dois me bousculer pour la diriger au MÊME moment et cela, en combinaison avec le fait que quand ses pattes arrière ne sont pas chargées, il n'est pas fiable dans la façon dont il répond à mes jambes / aides à l'organisation, il sera presque toujours conduisent à l'un des suivants: creux, abaissement des épaules, non-réactivité à ma jambe, sensation d'être derrière ma jambe même quand il court, manque de collection, etc. Fondamentalement, cela rend nos deux vies beaucoup plus difficiles.

La manière de Tanya de charger ses pattes arrière est de convaincre le cheval qu'il est presque toujours sur le point de faire une démarche moyenne. C'est pourquoi nous faisons beaucoup de transitions de démarche moyenne, en lui demandant de sauter positivement de ma jambe. Quand je suis à la maison, je fais ces mouvements, mais je m'arrête quand je peux le sentir générer l'énergie de ma jambe plus rapidement PAS quand je le sens tenir l'énergie dans ses pattes arrière fléchies dans les pas collectés. C'est ce qui me manque entre les cours.

Quand il génère et dépense l'énergie qu'il a générée immédiatement, c'est le rythme moyen et c'est génial, mais c'est la demi-halte, le whoa aid, le retour à la collection qui est la partie importante de cela, et c'est là que je le ferme parfois. et ruiner tout le travail que je viens de consacrer à lui demander le médium. C'est donc là que l'aide pour engager son élingue thoracique aidera, je peux faire circuler l'énergie à travers son système, l'envoyer dans une démarche moyenne, puis engager son écharpe thoracique et insister pour qu'il recule avec l'énergie toujours dans ses pattes arrière maintenant engagées .

Le voici dans un autre moment au galop mais j'aime
comment sa patte arrière extérieure est toujours verticale pendant qu'il décharge
et combien il est à travers son garrot

Penser à l'engagement de la patte arrière comme celui-ci m'a tellement ouvert à ma propre compréhension de TC, de Rico et de pratiquement tous les chevaux que je vois partir en ce moment.

Théories:

– Les rênes de tirage, les martingales et les gros morceaux tordent la ligne du dessus d'un cheval et ne permettent donc pas aux pattes arrière de rester chargées. Les doubles ne doivent être utilisés qu'une fois que cela est extrêmement fiable dans le filet car vous ne pouvez absolument pas en ajouter plus à l'avant sans avoir un moteur fiable ou ce sera un effet de tirage et plier à nouveau l'avant.

– Tracey me disant presque constamment de "ralentir" est la preuve que je produisais et dépensais de l'énergie immédiatement lorsque je conduisais Rico puis TC, alors j'ai eu l'impression qu'ils étaient derrière la jambe et je les ai chassés de leurs pieds alors qu'elle ne voyait que la course. les pieds en font partie.

– Les chevaux sans un bon cercle d'aides seront vraiment difficiles à faire fonctionner cette théorie sans que la merde ne frappe le ventilateur, j'ai une cliente qui vit cela en ce moment parce que son cheval n'est pas fiable sur la jambe.

– Les chevaux qui sont lourds dans la bride sont soit 1) trop courts dans le cou et donc pliés pendant que le cavalier tire contre les vertèbres littérales du cou du cheval ou 2) tombé dans l'épaule comme le fait TC, mais alors qu'il se creuse pour soutenir son déséquilibrés avec son sous-cou, ils se soutiennent en se penchant ou 3) pas assez réactifs au siège pour garder l'équilibre sur les pattes arrière et donc ces chevaux génèrent de l'énergie et la déchargent immédiatement à chaque pas.

– Les chevaux qui sont trop légers dans la bride sont soit 1) pliés dans le cou en se cassant au troisième ou au curling ou 2) tombant dans l'épaule comme TC et en équilibre sur le dessous du cou ou 3) n'ont pas assez d'énergie à traverser leur cercle d'aides pour fournir suffisamment d'un contact régulier.

– Les cavaliers sans biomécanique forte (c'est-à-dire comment transmettre les forces au cheval) et sans noyau / position forte (c'est-à-dire comment absorber les forces du cheval) vont arrêter ce type de chose avant même qu'il ne commence car ils non plus 1 ) se mettre en travers du chemin du cheval et plier le cercle des aides pour que le cheval se punisse essentiellement lorsqu'il essaie d'envoyer de l'énergie à travers le cercle des aides ou 2) ne pas avoir la force dans sa position d'organiser immédiatement le cheval d'une manière cela perpétue cette réponse, de sorte que la réponse s'émousse lorsque le cheval se rend compte qu'être sensible à la jambe ne fait que le rendre moins équilibré, ce qui conduit à se pencher, à se pencher, à se tordre ou tout simplement à ne pas répondre aux aides de manière fiable.

Versus ici, sa patte arrière extérieure est un peu plus éloignée
derrière lui que la photo précédente, pas terrible mais
pas aussi bon

Quoi qu'il en soit, cela m'a vraiment aidé à travailler sur cette façon de penser avec TC. Il se sent tout de suite beaucoup plus solide au contact, beaucoup plus facile à décrocher de son coup droit, et beaucoup plus facile à garder sur ses pattes arrière. Nous ne pouvons pas encore faire beaucoup de travail, mais la marche s'est améliorée comme un fou, les transitions d'arrêt sont carrées CHAQUE fois, les pirouettes de marche sont assises plus que je ne les ai jamais vues s'asseoir, et les demi-passes sont bien plus vers un 8 à 6 dans nos 7 perpétuels pour les demi-passes.

Je suis vraiment ravi de prendre cela au trot et au galop quand nous pourrons revenir à ce travail! Jusque-là, je serai juste ici, laissant mon cerveau devenir bizarre à propos des chevaux pour que je puisse me distraire de l'état général du monde.

Article sélectionné par sa qualité et traduit pour en faire profiter la communauté francophone – Nous ne sommes pas à l’origine de cet article qui est disponible sous sa forme originale iciSource ici

Les meilleurs Bonus de Paris du Moment