Taxelco exige le remboursement intégral des licences de taxi

Sondage Rémunéré Ipsos | Taxelco exige le remboursement intégral des licences de taxi

S'adressant au comité, le nouveau propriétaire, Pierre Karl Péladeau, de Taxelco, qui comprend Taxi Diamond, Taxi Hochela et Téo Techno, a demandé une indemnisation intégrale aux titulaires de licence de taxi.

Taxelco fait valoir que, lorsqu’il a été présenté à l’Assemblée nationale dans le cadre du 17e rapport spécial sur le transport rémunéré de personnes par voiture, Taxelco a déclaré qu'une "indemnisation équitable fondée sur la valeur marchande serait souhaitable" et faciliterait une transition en douceur.

Rappelons que le projet de loi du ministre des Transports, François Bonnardel, prévoit notamment la suppression des licences de taxi. Après avoir présenté le projet de loi, le ministre a augmenté son offre aux titulaires de licence, dont le total s'élève maintenant à près de 800 millions de dollars, ce qui correspond au coût.

"Pour le moment, ce qui est sur la table est une valeur comptable", a déclaré le porte-parole libéral en matière de transports, Gaétan Barrette.

De nombreux députés ont appelé La Pinière à soutenir sa position, a expliqué Frédéric Prégent, vice-président d'Opération Taxelco, qui "dans un contexte où le gouvernement" change les règles du jeu "," il serait intéressant pour les propriétaires (permis de taxi compensés à la valeur marchande ").

La question de "l'équité".

L'industrie estime que cette valeur est de 1,3 milliard de dollars. Sur cette question, M. Ruba Ghazal, membre de Québec Solidaire, a repris le concept de "justice" de M. Péladeau.

"Nous sommes convaincus que la paix sociale doit prévaloir et, à cet égard, trouver les conditions pour le préserver (…), et cette transition peut se faire aussi efficacement que possible avec le respect mutuel des partenaires", a suggéré M. Péladeau, proposé par les placements Saint-Jérôme inc. reçu le Taxelco le 25 avril.

En ce qui concerne l'éventuelle revitalisation du taxi Téo, M. Péladeau a déclaré que "le modèle économique n'a pas été définitivement établi".

Après la ville de Montréal, la veille, le projet de loi 17 donnait des consultations sur une nouvelle confrontation publique entre le président Bonnardel du Québec des troupes de taxi de québec et Abdallah Homsy. Homsy a accusé le ministre de vouloir "détruire" et "détruire" toute l'industrie du taxi, telle que les Uber Giants.

"Cette loi n'a pas nui au secteur des taxis", a défendu M. Bonnardel, accusant le porte-parole du secteur de mener une campagne de "peur", comprenant notamment des brochures destinées aux clients.

Plus d’articles concernant le Sondage Rémunéré Salaire

Sondage Rémunéré Ipsos | Taxelco exige le remboursement intégral des licences de taxi
4.9 (98%) 32 votes