Participation, participation, participation - ÉQUINE Encre

Participation, participation, participation – ÉQUINE Encre

Bien que le mantra du succès immobilier puisse être l'emplacement, l'emplacement, l'emplacement, en ce qui concerne les chevaux, je pense que l'élément le plus important d'une pension est le taux de participation. Comme les pâtes, les chevaux ont besoin d'espace pour se déplacer. C'est bon pour leurs articulations et bon pour leur esprit.

Pour les bons chevaux, un décrochage n'est pas obligatoire. Juste un endroit où ils peuvent sortir des éléments.

Mes chevaux sont extrêmement chanceux (OMI), car ils vivent dans des pâturages de près de deux acres chacun et ne sont jamais au point mort. Ils ont une remise pour quand le temps est trop chaud, trop pluvieux ou trop froid, mais à moins qu'il ne fasse très chaud, ils préfèrent surtout être dehors dans les éléments.

Tous les chevaux n'ont pas besoin de participation. Tout aussi bien car de nombreux chevaux passent une grande partie de leur temps dans une stalle et semblent toujours rester sains d'esprit. Cependant, c'est un peu comme demander à un humain de vivre dans une cabine, puis de sortir et de jouer en tant qu'athlète d'élite.

J'ai eu la chance de vivre dans des régions du pays où les granges ont beaucoup de participation. Et, depuis 16 ans, je peux aussi les laisser vivre 24/7. La liberté est celle qui m'a convaincu qu'elle était essentielle. La première nuit que je l'ai eu, je l'ai mis dans un box. Le matin, il avait frotté une tache sanglante sur son cou parce qu'il avait tissé continuellement sur la porte néerlandaise. C'était la dernière fois que je l'ai gardé toute la nuit. Ces jours-ci, à l'approche de son 23e anniversaire, la participation aide à le garder sain et sain d'esprit.

De la place pour courir
C’est agréable d’avoir suffisamment de place pour que les chevaux puissent se dégourdir les jambes.

La recherche montre que les chevaux se déplacent tout le temps beaucoup:

Patty Graham-Thiers, PhD, du Virginia Intermont College, a évalué les effets du confinement sur la condition physique des chevaux d'âge moyen (14 ans) séparés en trois groupes. Elle et ses collègues ont constaté que les chevaux au pâturage et les chevaux gardés avec une participation nocturne dans un petit enclos qui faisaient partie d'un programme d'exercice démontraient une meilleure forme physique. (Plus de détails sur l'étude peuvent être trouvés ici.)

En 24 heures, les chevaux au pâturage ont parcouru deux fois la distance (détectée par GPS) de ceux avec seulement une participation au paddock de nuit, en moyenne 6,7 miles; ceux dans les stalles, avec ou sans exercice, ont parcouru 2,8 à 3,2 milles. De plus, les chevaux au pâturage avaient une augmentation plus importante de la densité osseuse, significativement différente des chevaux en stabulation exercés / non exercés. (Le cheval)

Zelda est moins pointilleuse. Elle aime sortir, mais quand je l'ai emmenée au Vermont, il y a quelques étés, elle s'est très bien adaptée à être dans un box pendant la nuit. La grange l'a bien gâtée en la chassant toute la journée, même si leurs autres chevaux ne sont pas sortis aussi longtemps.

Bien sûr, cela est hors du contrôle du propriétaire d'un cheval. Il y a des endroits où le taux de participation est élevé. Dans ces situations, un horaire de travail régulier et des échauffements longs et lents peuvent être essentiels pour garder votre cheval heureux et souple.

Il y a aussi des chevaux qui n'aiment pas sortir toute la journée. Ils pourraient être gênés par les insectes ou la chaleur, ou préfèrent simplement le calme et le confort de leur décrochage. Ce sont des chevaux qui peuvent se blesser lorsqu'ils deviennent frénétiques.

L'inadéquation survient lorsque les chevaux qui ont besoin de participation, ou qui sont habitués à un temps plus non structuré, ne comprennent pas. Cela peut entraîner des problèmes de comportement.

Raf Freire, PhD (comportement et bien-être animal), de l'Université Charles Sturt, en Australie, déclare: «Comme les autres animaux sociaux, (les chevaux) ont des problèmes de comportement lorsqu'ils sont isolés et confinés. Notre récente étude a montré que les écuries ne répondent pas aux besoins des chevaux en matière d’exercice, ce qui se traduit par l’expression de niveaux élevés d’activité lorsqu’ils ont la possibilité de faire de l’exercice. Cet «effet de rebond» indique que les chevaux en écurie sont frustrés par l'incapacité de faire de l'exercice. » Une heure d'exercice par jour était suffisante pour soulager la frustration chez les chevaux d'étude de Freire, mais il souligne que le temps absolu hors de la stalle n'est pas le facteur critique; ce qu'un cheval est capable de faire tandis que l'extérieur apparaît également, sinon plus, important.

Freire a ajouté: «Une conclusion cruciale de notre étude est que les chevaux en stabulation continue étaient plus susceptibles de mal se comporter pendant la manutention et le chargement de la remorque, par exemple. Cela a des implications importantes pour la sécurité des chevaux et des cavaliers, car la majorité des accidents d'équitation sont dus à une mauvaise conduite des chevaux. »

En fait, lors de l'achat d'un cheval, un changement de participation peut faire une énorme différence dans la façon dont un cheval se comporte, il est donc toujours important de prendre en compte l'environnement précédent d'un cheval lors de son déplacement ou lors du choix d'une étable.

Qu'est-ce que vos chevaux aiment? Un stand confortable ou des hectares à courir?

Article sélectionné par sa qualité et traduit pour en faire profiter la communauté francophone – Nous ne sommes pas à l’origine de cet article qui est disponible sous sa forme originale iciSource ici

Participation, participation, participation – ÉQUINE Encre
4.9 (98%) 32 votes