Niko va à Bootcamp - Le poney imprimable

Niko va à Bootcamp – Le poney imprimable

Après avoir terminé notre saison de spectacles (en août, je suis super derrière vous), Niko a pris un peu de temps. Je ralentis généralement à l'automne, surtout juste après avoir montré tout l'été – c'est juste agréable de relâcher la pression et de profiter de temps d'arrêt. Quoi qu'il en soit, après environ deux semaines, j'ai fait du virage pour une petite balade extensible et Niko était juste… pas tout à fait raison. Après une semaine environ, il a soufflé un abcès de son talon arrière droit et a été BEAUCOUP amélioré presque immédiatement. Bien sûr, c'était juste quand j'ai appelé le vétérinaire, alors j'ai dû dépenser un peu d'argent en entendant «oui, c'est un abcès», mais mieux vaut prévenir que guérir.

Niko dans son nouveau stand au bootcamp

Au moment où je suis finalement remonté en selle, c'était en octobre. Pour la plupart, Niko était adorable. Il se sentait bien et nous aurions un nombre décent de moments géniaux… mais il a commencé à devenir imprévisible. Il effrayait ou explosait sans avertissement. Je n'ai jamais pu trouver de modèle, et nous avons même essayé différents pilotes pour m'assurer que ce n'était pas quelque chose que je faisais. À ce stade, je venais d'apprendre que j'étais enceinte et que je n'étais pas à l'aise de traverser des pitreries ou des bêtises. J'ai donc demandé de l'aide à mon entraîneur et elle a recommandé à Niko de faire des promenades professionnelles. Ce n'est plus un service qu'elle propose, mais nous avons trouvé une liste de personnes à qui parler. Comme il s'agissait probablement d'un accord à long terme (ce n'est pas comme si j'allais être prêt à reprendre dans 60 à 90 jours), je voulais quelqu'un de local pour que je puisse visiter tout le temps. J'avais également besoin d'un entraîneur qui serait suffisamment à la maison pendant les mois d'hiver pour monter, car je ne voulais pas envoyer Niko à un tas de concours hippiques. Et puis bien sûr, il y avait la question du coût.

Niko s'installe au bootcamp

Niko s'installe dans la nouvelle ferme

Il s'est avéré que notre entraîneur de premier choix avait un décrochage ouvrant le 1er novembre et j'ai pu obtenir tous mes canards de suite pour en profiter! Niko a donc déménagé à travers la ville et est depuis en pleine formation. Il s'est installé dans la nouvelle grange d'embarquement et a même pu se faire un nouvel ami au pâturage (un cheval que j'avais admiré lors des expositions hippiques cet été!). New Trainer le monte environ 4 à 5 jours par semaine, et a travaillé sur de petites choses (comme le montage et le démontage), ainsi que de le mettre en forme et de suivre son chemin. Dans l'ensemble, il a l'air fantastique. Jusqu'à présent, j'ai pu la regarder rouler au moins une fois par semaine et j'aime beaucoup ce que je vois. Elle est gentille, mais a de solides attentes. Elle donne au cheval le bénéfice du doute sans le laisser s'en tirer avec de mauvaises habitudes.

Maintenant que Niko fait partie de son nouveau programme depuis un certain temps, je suis convaincu que c'était le bon choix. C'était difficile au début – difficile de laisser aller un peu et d'essayer une toute nouvelle approche. Niko n'a pas eu un seul tour professionnel depuis que je l'ai acheté il y a deux ans et je n'ai jamais été aussi complètement à l'écart auparavant. Mais, il était également clair que je devais réduire mes risques en roulant maintenant, et avec le comportement qu'il montrait, je ne pouvais pas en toute bonne conscience demander à un ami de le faire. Pour l'instant, le plan est de le laisser continuer à s'installer et de voir s'il montre à New Trainer l'effroi aléatoire que j'obtenais à l'automne. Mentalement, je vous ai accordé 3 mois (jusqu'en février) pour cette première période d'évaluation, si vous voulez. Après cela, je vais parler avec New Trainer et obtenir ses pensées. Fondamentalement, je dois savoir que Niko peut redevenir plus prévisible et convivial. S'il le peut, nous continuerons de nous entraîner jusqu'au début de l'été jusqu'à ce que je sois prêt à reprendre le post-bébé. Sinon, eh bien, nous traverserons ce pont s'il arrive.

Article sélectionné par sa qualité et traduit pour en faire profiter la communauté francophone – Nous ne sommes pas à l’origine de cet article qui est disponible sous sa forme originale iciSource ici

Niko va à Bootcamp – Le poney imprimable
4.9 (98%) 32 votes